Accueil Actualités Volnay, Pommard et crus du Mâconnais : Des grands vins à prix doux !

publié le 04 décembre 2013

Volnay, Pommard et crus du Mâconnais : Des grands vins à prix doux !

 

A Volnay et Pommard, le millésime 2010
fait figure de superbe année, classique. Son successeur 2011, dans un autre
registre, avec peut-être un peu moins de fond, est tout aussi séducteur. Lors
de notre dégustation, les villages de Volnay et Pommard obtiennent un bon
niveau d’ensemble. Volnay frôle les 60% de réussite et Pommard passe la barre
des 51%. Les deux millésimes obtiennent des pourcentages de réussite assez
proches, malgré des styles différents : riche et tendu pour 2010, plus
suave, plus gourmand, pour 2011. La bonne surprise vient des prix ! En
fouillant dans notre guide d’achat, vous trouverez un grand nombre d’excellents
vins dont les prix ne dépassent pas les 30, voire même les 25 €, y compris pour
des premiers crus…Fait rare en Côte de Beaune.

Consacré aux appellations Pouilly-Fuissé, Pouilly-Loché, Pouilly-Vinzelles, Saint-Véran et Viré-Clessé, notre second
guide d’achat met en lumière des vins blancs d’une excellente tenue sur le
millésime 2011. La tendance est à des vins avec du gras, de la matière, des
arômes riches et confits. C’est Viré-Clessé qui mène la danse, avec 66,5 % de
réussite. Pouilly-Fuissé suit de très près avec deux tiers de vins sélectionnés.
Saint-Véran est toujours aussi solide avec une nette montée en gamme liée à la
multiplication des cuvées parcellaires. Les Pouilly-Loché et surtout Vinzelles
sont un peu en retrait, avec néanmoins des « leaders » bien présents.
Côté budget, les vins du Mâconnais affichent, en grande majorité, toujours un excellent rapport
qualité/prix !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines