Accueil Actualités Ça bouge aux Hospices de Nuits !

publié le 04 mars 2022

Ça bouge aux Hospices de Nuits !

Bouteille de vin des Hospices de Nuits, dont le domaine est constitué pour l’essentiel de Nuits-Saint-Georges villages et premiers crus (9).

 

 

 

La 61ème édition de la Vente des Vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges aura lieu le dimanche 20 mars 2022. Elle se déroulera au Château du Clos de Vougeot et sera retransmise en direct sur le site www.interencheres.com. La vente est ouverte à tous*, tant pour la pièce de charité vendue par bouteille à prix fixe par souscription, que pour les pièces vendues au profit de l’établissement hospitalier.

La récolte 2021 permet de présenter 109 pièces à la vente, réparties en 18 cuvées différentes (17 rouges et 1 blanche). De ce chiffre, proche à quelques pièces près de la récolte 2020, on peut déjà dire qu’il confirme que le gel de début avril 2021 a été globalement beaucoup plus dévastateur pour le chardonnay que pour le pinot noir et pour la Côte de Beaune que pour la Côte de Nuits.

9 premiers crus dans la pièce de charité

Cette 61ème édition est également l’occasion pour les Hospices de Nuits-Saint-Georges de présenter pour la première fois une pièce de charité inédite, assemblage des neuf premiers crus du domaine. Cet exercice, qui a vocation à être renouvelé chaque année, fait ainsi de cette cuvée un vin unique vendu de manière singulière au profit de ce que tous considèrent comme des enjeux majeurs de santé publique. En France, les particuliers pourront en effet acquérir une ou plusieurs bouteilles issues de cette pièce de charité, au prix de 150 euros l’unité ; chaque souscription permettra d’accroître le montant de la pièce de charité dont les profits seront reversés à l’association APF France Handicap qui accompagne les personnes en situation de handicap dans l’accès au numérique et aux nouvelles technologies.

Un vent de fraicheur

Fin de la vente à la bougie, retransmission en direct sur internet, vente de chaque pièce par lot et, cette année, création d’une cuvée inédite et unique pour la pièce de charité… Depuis trois ans, la Vente fait des efforts pour se renouveler sous l’impulsion d’une nouvelle équipe, avec le Commissaire-Priseur Maître Hugues Cortot et l’Expert en Vins Aymeric de Clouet. Et cela semble fonctionner puisque ces deux dernières années ont été bénéfiques pour l’hôpital nuiton. Après une édition 2020 déjà en progression, le résultat de la vente pour l’année 2021, dans un contexte il est vrai particulier marqué par la crise sanitaire, s’est élevé à 1 923 000 €, en hausse de 19% par rapport à l’année précédente malgré neuf pièces de moins à vendre.

Indicateur toujours regardé de près, le prix de vente moyen à la pièce (228 litres) a progressé d’environ 28% par rapport à 2020. Une pièce de Nuits-Saint-Georges rouge premier cru Les Saint-Georges cuvée Georges Faiveley a atteint un nouveau record historique au prix de 32 000 € ; la pièce de charité, quant à elle, a atteint son record absolu, réunissant 49 000 € au jour de la vente et 58 380 € au total avec les souscriptions effectuées a posteriori, le tout récolté au profit de l’Institut Pasteur.

Plus d’informations dans les prochains jours sur le domaine des Hospices de Nuits-Saint-Georges et sur nos cuvées préférées en 2021.

 

*Après inscription auprès du commissaire-priseur : Maitre Hugues Cortot – Tél. 03 80 73 17 64 – vregille-cortot@dijonencheres.comwww.cortotetassocies.fr

 

 

 

A ne pas manquer : Les Nuits au Grand Jour !

Parallèlement à cette 61ème vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges, les vignerons de Nuits organiseront à nouveau, sous les halles de la ville, le samedi après-midi 19 mars et le dimanche 20 mars toute la journée, leur salon les Nuits au Grand Jour. Une trentaine de vignerons seront présents (liste des exposants sur le site) pour faire déguster leur production, avec la possibilité d’acheter des bouteilles sur place. Les salons de ce type sont rarissimes en Bourgogne, alors nous vous recommandons chaudement d’y faire un tour, ce d’autant plus que le prix d’entrée reste symbolique : 12 € (avec un verre).

contact@nuitsaugrandjour.com

 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines