Accueil Actualités Et si on sortait ce week-end ?

publié le 15 mai 2020

Et si on sortait ce week-end ?

 

Le week-end pourrait finalement être moins “cocooning” que prévu, puis qu’après le Château du Clos de Vougeot (article ci-joint), un autre lieu symbolique de la Bourgogne, chargé d’histoire (son origine remonte à l’existence du fief du Mont Foulot au XIème siècle) vient de rouvrir ses portes aux visites et aux dégustations : le Château de Meursault. “Afin de respecter scrupuleusement les consignes sanitaires
et d’assurer l’accueil en toute sécurité, le caveau et les
visites/dégustations ont été strictement aménagés”, explique la direction. Pour réserver votre visite (du mardi au samedi en mai 2020) et
dégustation, vous pouvez contacter le château par mail à tourisme@chateau-meursault.com
ou par téléphone au 03 80 26 22 75. Par ailleurs, vous avez la possibilité de
passer vos commandes dès à présent par mail ou par téléphone et de retirer vos
vins, sans contact, directement au Château. Le vignoble du Château de Meursault s’étend sur près de 65 hectares de Puligny-Montrachet à Aloxe-Corton et il compte dix-huit premiers crus, trois grands crus et un monopole depuis la reprise de neuf hectares sur le millésime 2018. Tous ses vins figurent régulièrement en très bonne place dans les guides d’achats de Bourgogne Aujourd’hui. Il faut absolument voir les magnifiques caves creusées dans un style cistercien des XII, XIV et XVIèmes siècles (caves à deux nefs voûtées d’arêtes en arc surbaissé retombant sur des piles carrées), qui s’étendent sous le château et ses dépendances sur 3 500 m². Elles peuvent accueillir jusqu’à 800 000 bouteilles et plus de 2 000 fûts

L’autre château du groupe, celui de Marsannay, près de Dijon, est également à nouveau ouvert et ce depuis mercredi dernier et dans les mêmes conditions de sécurité que le Château de Meursault. Le Château de Marsannay possède 28 hectares sur les meilleurs climats de l’appellation Marsannay qui a fait une demande de classement en premiers crus pour 13 de ses lieux-dits. Le domaine du Château compte également des parcelles en grands crus rouges Chambertin, Ruchottes-Chambertin, Clos de Vougeot, Echezeaux, mais aussi en Gevrey-Chambertin premiers crus Bel-Air et Champeaux, Vosne-Romanée en Orveaux… En outre, il exploite en exclusivité les vignes que les Hospices de Dijon possèdent en Côte de Nuits et en Côte de Beaune. Réservation des visites et dégustations: tourisme@chateau-marsannay.com ou par téléphone au
03 80 51 71 11. Par ailleurs, vous avez là aussi la possibilité de passer vos commandes
dès à présent par mail ou par téléphone et de retirer vos vins directement au Château.

A noter enfin, que le Marché aux Vins, situé au centre-ville de Beaune, tout près de l’entrée des Hospices est également à nouveau ouvert et ce tous les jours. Et c’est un autre lieu chargé d’histoire ; quand on vient en effet déguster au Marché aux Vins, on visite les soubassements de l’ancienne église des Cordeliers aujourd’hui aménagés en caves où reposent de vieux millésimes depuis parfois plus de 40 ans ! Au rez-de-chaussée, on découvre trois chapelles encore intactes : Saint-François, Saint-Antoine et Saint-Sébastien. En Bourgogne, histoire et oenotourisme font souvent bon ménage…Tél.03 80 25 08 20 – contact@marcheauxvins.com

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Cité des vins de Chablis, la “première pierre” est posée !

La première pierre de la cité des vins de Chablis, dans l'Yonne, vient d'être posée. Ouverture à l'été 2022 !

15 septembre 2021

Grappes de gamay le 8 septembre 2021, à quelques jours des vendanges, dans le vignoble de Fleurie.

Le Beaujolais dans les starting-blocks !

Le Beaujolais est à la veille des vendanges ; il n'espère plus qu'un dernier coup de pouce de la météo pour faire finalement un bon, voire très bon millésime. Qui l'aurait cru il y a un mois ?

10 septembre 2021

Petites grappes de chardonnay en Puligny-Montrachet premier cru Les Folatières, le 6 septembre.

Vendanges 2021, tous les espoirs sont encore permis !

Il fait enfin beau, les vendanges approchent et si la récolte 2021 ne sera pas très abondante, tous les espoirs sont encore permis au plan qualitatif.

07 septembre 2021

Nos derniers magazines