Accueil Actualités Bourgogne Aligoté, un retour dans la lumière !

publié le 20 juin 2018

Bourgogne Aligoté, un retour dans la lumière !

 

L’HISTOIRE
Les premières traces du cépage aligoté en Bourgogne remontent au 17ème siècle. Ses origines sont communes à celles
du chardonnay, à savoir un croisement entre le pinot noir et le gouais blanc.
Il a parfois été complanté avec son rival dans des appellations prestigieuses
telles que les grands crus Montrachet ou Corton-Charlemagne.

Il a connu plusieurs noms : plant de
troy (en référence aux trois grappes portées par chaque branche du plant),
Giboulot en Côte de Nuits, Aligotet Beaunois ou encore vert blanc.

L’appellation d’Origine Contrôlée
Bourgogne Aligoté a été créée en 1937, en même temps que les autres AOC de
Bourgogne.

À noter enfin qu’une seule appellation
village est issue du cépage aligoté. Il s’agit de Bouzeron, en Côte Chalonnaise (71), née en 1998.
LA DIVERSITÉ
L’aligoté est un cépage aux expressions
multiples, qui se caractérise par une impressionnante diversité tant il est
cultivé sur une mosaïque de terroirs, de l’Auxerrois au Mâconnais. Il dispose
d’une formidable capacité d’adaptation et s’épanouit sur différents types de
sols. Notre dégustation a révélé des vins aux styles bien distincts, jouant sur
une large palette aromatique.

Les grappes d’aligoté se caractérisent
par une peau plus épaisse que celle du chardonnay et une maturité plus tardive.
Cépage exigeant, il doit être maîtrisé avec une taille courte, type Cordon de
Royat, pour gérer sa productivité.

Si l’aligoté a souffert d’un désamour,
ayant pour conséquences l’arrachage de nombreuses parcelles, il reste en
Bourgogne un beau patrimoine de vieilles vignes très qualitatives.

Il vous reste la moitié de l’article à lire, ainsi qu’un guide d’achat complet des meilleurs bourgogne aligoté 2016 vendus entre 7 et 12 euros la bouteille en moyenne. Le tout se trouve dans le numéro 141 de Bourgogne Aujourd’hui qui vient de sortir.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines