Accueil Actualités Juliénas, la porte d’entrée !

publié le 20 avril 2018

Juliénas, la porte d’entrée !

 

Juliénas est la porte d’entrée dans le Beaujolais, puisque c’est le cru qui se trouve le plus au nord, en bordure de la Bourgogne et du Mâconnais. Juliénas est un cru
réputé, auquel nous avions consacré un dossier complet dans le numéro 18 de Beaujolais Aujourd’hui, symbolique d’un style de vin
« robuste » et de garde.
Après 560 hectares en
production, Juliénas est dans la moyenne des crus du Beaujolais. Un quart des
superficies est la
propriété de la cave
coopérative locale. Le négoce local est bien présent et on songe
notamment au Château des Capitans de la Maison Duboeuf. Les vignerons
développent peu à peu la mise en bouteilles à la propriété et tout particulièrement sur le marché
français en revendiquant encore timidement les noms de lieux-dits sur les
étiquettes ; même si c’est moins vrai aujourd’hui, l’appellation a
longtemps été très prisée des consommateurs parisiens et il fut un temps (entre deux guerres) où les
journalistes du journal satirique Le Canard Enchaîné avaient leur
« siège » dans le village.

Sur le dossier de la délimitation des
climats du Beaujolais, Juliénas est l’un des crus les plus motivés et des plus
avancés dans la démarche. Il devrait même être le premier à déposer un
dossier à l’INAO pour demander la reconnaissance et la
protection de huit
climats « porte-drapeau » qui engloberaient au total 54
lieux-dits ; chaque producteur étant libre de revendiquer sur l’étiquette
le climat et/ou le lieu-dit. Selon un premier découpage effectué à l’automne 2016, ces huit climats représenteraient 457 hectares, soit 80 %
environ de la superficie totale du cru (560 hectares). La revendication d’un nom de
terroir devrait être conditionnée au respect de conditions de production plus
restrictives : degré naturel plus élevé, rendement plus bas… Les huit climats ont été choisis et
découpés selon des critères historiques (quatre climats figuraient dans les décrets de mars et
avril 1938 : La
Bottière, Les Capitans, Les Chers, Les Paquelets), mais aussi
en fonction de critères naturels liés à l’étude géologique finalisée récemment.Louis-Clément David, propriétaire avec sa famille du domaine David-Beaupère, certifié bio, nous présente le cru Juliénas.

Repères

Création de
l’AOC : 1937 (décrets d’appellation du 11 mars et 4 avril 1938).

560 hectares
en production, dont un quart environ pour la Cave de Juliénas-Chaintré.

120 adhérents à l’ODG.

4 villages de
production : Juliénas (450 hectares), Jullié (70 hectares), Pruzilles (37 hectares), Émeringes (3 hectares).

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines