"Un jour, un vin" : Chablis Les Clos 2000 et risotto pour le meilleur !


18/03/2020

Risotto et chablis grand cru les Clos 2000 de chez William Fèvre. Des débuts de rêve pour notre rubrique "1 jour, 1 vin". 

Nous ouvrons la rubrique "1 jour, 1 vin" avec un lecteur américain "historique" de Bourgogne Aujourd'hui, David de Benedictis qu'il n'est pas vraiment pas excessif de qualifier "d'aficionado" des vins de Bourgogne. Il est déjà venu près d'une soixantaine de fois dans la région au cours des 25 dernières années et connait absolument tout le monde ou peu s'en faut ! C'est aussi simple que cela et Janice, sa délicieuse épouse, cuisinière talentueuse a donc mis en valeur ce magnifique Chablis grand cru Les Clos 2000 du domaine William Fèvre avec un risotto aux champignons et coquillages.

Voici en VO, dans la langue d'Abraham Lincoln, le commentaire de dégustation de David et Janice : "Color a little advanced, golden. Nose fresh and clean - still feeling of bright fruit and minerality. Taste of a '14 rather than a '00, fresh pineapple, citrus, in balance, long full mouth finish. We could not put it down." A vos manuel d'anglais mais en résumé, c'est un grand coup de coeur pour un vin à peine évolué qui rappelle plus un 2014 qu'un 2000, d'une grande complexité aromatique, frais, minéral, au fruité "bright" et d'une finale à la fois longue et pleine.

Ceci étant, c'est quand même un grand cru Les Clos dans un excellent millésime de chardonnay (particulièrement à Chablis) et pas du pire, loin de là, des domaines chablisiens. Didier Séguier dirige la maison depuis 1998, année de sa reprise par Joseph Henriot (qui avait racheté Bouchard Père et Fils en 1995). Le domaine est le plus gros exploitant dans les Clos, avec 4,10 hectares situés à 90% dans le haut du climat. 2,5 hectares ont été plantés par Maurice Fèvre (père de William Fèvre) entre 1947 et 1952, 40 ares par W. Fèvre lui même il y a 35 ans environ et le solde a été renouvelé il y a une dizaine d'années par D. Séguier et son équipe. Dans le haut des Clos, le sol est peu profond, très calcaire, propice à la production de vins de grande garde, à la fois denses et frais. Les vignes sont conduites en biologie depuis le milieu des années 2000 et en biodynamie depuis 2010, sans toutefois de certification officielle à ce jour.


retour