Accueil Actualités Tout près des étoiles !

publié le 15 décembre 2020

Tout près des étoiles !

 

Bourgogne Aujourd’hui publie dans son numéro 156 qui vient de sortir son “Top 100” (le premier dans l’histoire du magazine) des producteurs bourguignons, répartis en entreprises “4 grappes” et “3 grappes”. Le niveau a objectivement tellement progressé en Bourgogne depuis 25 ans, et ce dans toutes les régions de production, qu’il aurait sans doute été possible de faire un Top 120, 130, un Top 150 peut-être même, mais c’est toujours la même histoire. Il faut bien tracer des limites et comme au fil du temps les moines, les arpenteurs, les géomètres, les experts, les procès parfois même ont permis de tracer des limites sur le terrain entre les climats, grand cru d’un côté du chemin, simple village de l’autre, nous avons décidé de nous arrêter symboliquement à un Top 100. Injuste ? Alors, pour nous “rattraper” un peu, vous retrouverez aujourd’hui et demain une liste de 175 domaines environ classés en “2 grappes” ; pour certains d’entre-eux nous nous sommes même permis de décerner 2,5 grappes, voire parfois même plus, pour montrer que la limite est parfois bien ténue, artificielle peut-être même, nous le reconnaissons volontiers. 4 grappes, 3, 2 et qu’en est-il des domaines et maisons classés “1 grappe” ? Nous envie de dire qu’il s’agit de tous les autres. Ce sont parfois des gens très distraits dans la présentation de leurs échantillons à nos dégustations, souvent des gens qui manquent de régularité… mais très franchement, les très mauvais élèves, les “cancres” qui garnissaient encore une grande partie de la classe il y a un quart de siècle, ne sont plus très nombreux aujourd’hui.Notre première liste de domaines et négociants “2 grappes” concerne aujourd’hui la Côte-d’Or. A suivre demain après-midi les vignobles de l’Yonne, de Côte Chalonnaise et du Mâconnais.
Christophe Tupinier
Côte
de Nuits et Hautes-Côtes de Nuits
Domaine d’Ardhuy
(Corgoloin)

Une large gamme de vins (avec boutique en ligne) de Puligny
à Gevrey avec beaucoup de régularité.
Domaine de l’Arlot (Premeaux-Prissey)
– BIO

2,5 grappes pour ce domaine doté de grands terroirs à Nuits
et Vosne et tout proche de rejoindre l’étage supérieur.
Domaine des Beaumont
(Morey-Saint-Denis)

De beaux vins rouges charpentés de la Côte de Nuits qui ont
gagné en finesse des dernières années.Domaine Bertagna (Vougeot)Un domaine qui peut prétendre aux 3 grappes pour ses superbes vins rouges, à condition de présenter plus régulièrement ses vins…
Louis Boillot (Chambolle-Musigny)

Clément Boillot reprend avec autorité la suite de son père
dans ce domaine installé en Côte de Nuits, Côte de Beaune et dans le
Beaujolais. 2,5 grappes !
Maison Jean-Claude
Boisset

La marque est réservée à la production de cuvées en petites
quantités dans une large gamme d’AOC, avec souvent de belles réussites.
Maison Louis Bouillot (Nuits-Saint-Georges)

Une grande maison du crémant de Bourgogne.
Jérôme Castagnier (Morey-Saint-Denis)

Vigneron passionné, Jérôme Castagnier est aux portes des
domaines « trois grappes » pour ses vins rouges concentrés, charnus
et précis.
Philippe Chéron (Nuits-Saint-Georges)

Un « jeune » domaine, mais déjà de beaux vins
rouges de la Côte de Nuits structurés et harmonieux.
Robert Chevillon (Nuits-Saint-Georges)

Un domaine proche des 3 grappes pour ses Nuits-Saint-Georges
racés et de garde.
Domaine
Chevillon-Chezeaux (Nuits-Saint-Georges)

Une belle gamme de vins de Nuits-Saint-Georges dans un style
classique, fin et harmonieux.
Jérôme Chezeaux
(Nuits-Saint-Georges)

Une belle gamme de vins de Nuits-Saint-Georges dans un style
consistant.
Domaine Bernard
Coillot Père et Fils

Un domaine dédié à l’appellation Marsannay avec de beaux
vins rouges concentrés et charnus.
Domaine Collotte (Marsannay-la-Côte)

La jeune Isabelle est désormais aux commandes avec une belle
progression des vins du domaine. 2,5 grappes !
Domaine
Confuron-Gindre (Vosne-Romanée)

Vous trouverez probablement dans ce domaine de qualité le
meilleur rapport-qualité de Vosne-Romanée.
Domaine Decelle et
Fils (Nuits-Saint-Georges) – BIO

Olivier Decelle poursuit seul l’aventure lancée en 2008 avec
le Rhodanien Pierre-Jean Villa et le domaine mérite aujourd’hui 2,5 grappes.
Domaine Guy et Yvan
Dufouleur (Nuits-Saint-Georges)

Un domaine complet avec des beaux crus (à Nuits et Fixin notamment),
mais aussi d’excellents Bourgognes Hautes-Côtes de Nuits.
Jérôme Galeyrand (Brochon)

En partant de rien, ce passionné a fait de son domaine une
belle adresse de la Côte de Nuits.
Domaine Gachot-Monnot (Corgoloin)

Damien Gachot reste l’un des producteurs les plus réguliers
de la trop méconnue appellation Côte de Nuits-Villages.
Michel Gros (Vosne-Romanée)

2,5 grappes pour ce domaine « valeur sûre » de la
Côte de Nuits et des Hautes-Côtes où la succession se prépare…
Domaine
Herestyn-Mazzini (Gevrey-Chambertin) – BIO

Il n’aura pas fallu longtemps à Florence et Simon
Heresztyn-Mazzini pour faire de leur domaine une référence qui mérite déjà 2,5
grappes.
Domaine
Hoffmann-Jayer (Magny-lès-Villers)

Repris récemment, le domaine n’a pas tardé à faire parler de
lui pour ses vins rouges riches et harmonieux.
Domaine Hudelot-Baillet (Chambolle-Musigny)

Le domaine à le potentiel « 3 grappes » mais il
faut qu’il soit plus régulier dans la présentation de ses échantillons à nos
dégustations.
Domaine Huguenot (Marsannay-la-Côte) – BIO

2,5 grappes sans hésitation pour ce domaine très sérieux,
producteur de délicieux vins (rouges essentiellement) charnus, fruités et
harmonieux.
Alain Jeanniard
(Morey-Saint-Denis)

On est tout proche du classement « 3 grappes »,
avec ce domaine producteur de vins rouges de haut niveau.
François Legros (Nuits-Saint-Georges)

2,5, voire 2,6 ou 2,7 grappes pour les vins rouges de ce
domaine discret et on ne peut plus sérieux.
Domaine Chantal
Lescure (Nuits-Saint-Georges) – BIO

Voilà un domaine aussi discret, que sérieux et régulier. Une
vraie valeur sûre qui mérite 2,5 grappes.
Maison Frédéric Magnien et Domaine Michel Magnien
(Morey-Saint-Denis) – BIO

Un homme, Frédéric Magnien, derrière les deux structures et
des vins rouges riches, structurés qui méritent 2,5 grappes pour la partie
domaine.
Stéphane Magnien (Morey-Saint-Denis)

Il ne faut pas grand-chose à Stéphane Magnien pour atteindre
le classement des domaines 3 grappes.
Philippe Naddef (Fixin)

Une adresse sûre pour des Marsannay, Fixin et
Gevrey-Chambertin de bon niveau.
Michel Noëllat
(Vosne-Romanée)

La nouvelle génération est aux commandes, au service d’une
large gamme de terroirs exceptionnels.
Sylvain Pataille (Marsannay) – BIO

Un vigneron ambitieux, avec une évolution vers les vins
« nature ».
Gérard
Raphet (Morey-Saint-Denis)

2,5 grappes pour ce domaine emblématique de la Côte de
Nuits, où la transmission se fait en douceur entre Gérard Raphet et sa fille
Marion.Domaine Rossignol-Trapet (Gevrey-Chambertin) – BIOUn potentiel de 2,5 grappes pour ce domaine et ses vins rouges de la Cote de Nuits pour l’essentiel tout en tendresse et en gourmandise. 
Domaine Remoriquet (Nuits-Saint-Georges)

Une belle progression ces dernières années pour Gilles
Remoriquet et son équipe.
Domaine Truchetet –
SAS Morgan Truchetet (Premeaux-Prissey)

Le domaine a été repris récemment pat la jeune génération,
mais que de promesses déjà.
Domaine du Vieux Collège (Marsannay-la-Côte) – BIO

Un domaine de référence dans la dynamique appellation Marsannay.

Côte
de Beaune et Hautes-Côtes de Beaune
Françoise André
(Beaune) – BIO

Une belle gamme de vins rouges et blancs de la Côte de
Beaune.
Domaine Arnoux Père
et fils (Chorey-les-Beaune)

Une valeur sûre avec des vins rouges colorés, concentrés,
charnus et des blancs charmeurs.
Vincent Bachelet
(Chassagne-Montrachet)

Une belle gamme « solide » dans les deux couleurs
de vins de la Côte de Beaune.
Aurélie Berthod
(Pernand-Vergelesses)

Une jeune vigneronne ambitieuse et prometteuse, dont les
vins sont déjà de bon niveau.
Maison Albert Bichot
(Beaune)

Deux grappes pour la maison de négoce, mais 2,5 pour ses
domaine tous conduits en bio, avec un beau niveau global de qualité.
Roger Belland
(Santenay)

Des vins rouges et blancs avec du cops et toujours très
réguliers.
Laurent Boussey (Monthelie)

Le domaine a incontestablement gagné en régularité ces
dernières sur toute sa large gamme, en vins rouges comme en blancs.
Jean-Marie Bouzereau (Meursault)

Une belle gamme et des progrès évidents ces dernières en
blancs, comme en rouge.
Philippe Bouzereau (Meursault)

2,5, voire 2,7-8 grappes pour Philippe Bouzereau et ses
Meursault typés, riches, de longue garde.
Vincent Bouzereau (Meursault)

Il vole de ses propres ailes depuis quelques millésimes et
ses Meursault ont gagné en profondeur. 2,5 grappes !
Domaine
Bouzereau-Gruère (Meursault)

De beaux vins blancs (Meursault en tête) de la Côte de
Beaune toujours très réguliers produits par les soeur Bouzereau.
Christophe Buisson
(Saint-Romain)

Les vins de C. Buisson restent des valeurs sûres
particulièrement autour des AOC Saint-Romain et Auxey-Duresses.
Domaine
Buisson-Battault (Meursault)

Une belle gamme de Meursault blancs villages et premiers
crus dans un style frais et bien équilibré.
Domaine
Cachat-Ocquidant (Ladoix-Serrigny)

Avec le domaine, la gourmandise est derrière chaque verre
dégusté, en vin rouge comme en blanc. 2,5 grappes !
Domaine Camus-Bruchon
et Fils (Savigny-les-Beaune)

Vous aimez les Savigny et plus globalement les rouges
charpentés, charnus ? Ce domaine est une adresse toute désignée.
Domaine Changarnier
(Monthelie)

2,5 grappes pour ce domaine discret, mais dont les Monthelie
premiers crus font honneur à l’appellation.
Maison Champy
(Beaune)

La plus ancienne maison de négoce de Beaune reste une
adresse très recommandable, tout particulièrement pour les vins du domaine.
Maison Chanson
(Beaune)

Une belle gamme de négoce cohérente et des éclairs de génie,
notamment dans les vins de Beaune (3 grappes pour ces derniers).
Château de Monthelie
(Monthelie ) – BIO

Vigneron chaleureux, engagé dans la viticulture Bio depuis
longtemps, Eric de Suremain produit des Monthelie d’excellent niveau.
Maurice Charleux
(Dezize-les-Maranges)

Un domaine dont les Maranges restent imperturbablement des
valeurs sûres millésime après millésime.
Jean-Louis Chavy
(Puligny-Montrachet)

Une abonne adresse abordable à Puligny-Montrachet avec des
vins blancs purs et classiques.
Claude Chevalier
(Ladoix-Serrigny)

Chez Chevalier, le « girl power » des filles de
Claude est aux commandes et Chloé fait du beau travail en cuverie. 2,5 grappes !
Françoise et Denis
Clair (Santenay)

Denis, le père faisait de bon vin et le fils, Jean-Baptiste
a pris le relai avec bonheur pour assurer la continuité dans le travail bien
fait.
Yvon Clerget (Volnay)

Une progression fulgurante au cours des dernières années qui
pourrait l’emmener loin…
Bruno Colin
(Chassagne-Montrachet)

2,5 grappes pour ce domaine incontournable à
Chassagne-Montrachet avec des blancs de beau niveau.
Château Corton C
(Aloxe-Corton)

Il y a du talent, des moyens, dans ce domaine repris
récemment par Caroline Frey et la troisième grappe n’est déjà plus très loin…
Marius
Delarche (Pernand-Vergelesses)

Etienne et son frère Thomas proposent une large et belle
gamme de vins de la Colline des Cortons.
Rodolphe Demougeot (Pommard)

2,5 grappes (au moins) pour R. Demougeot et ses excellents
vins rouges et blancs de la Côte de Beaune.
Domaine Denis
(Pernand-Vergelesses)

Un domaine en progrès constant depuis quelques années, en
rouge comme en blanc.
Domaine Diconne
(Auxey-Duresses)

Un domaine traditionnel, sérieux, très régulier dans la
production de ses beaux Auxey rouges et blancs.
Domaine
Dubreuil-Fontaine (Pernand-Vergelesses)

Un ancien domaine traditionnel de la Colline des Cortons et
une valeur sûre à tous les niveaux d’AOC.
Sylvain Dussort
(Meursault)

Des Meursault et des Bourgognes blancs (de Meursault…) de
belle qualité et toujours réguliers.
Jean-Philippe Fichet (Meursault)

Le domaine ne produit « que » des Meursault villages,
mais qui peuvent rivaliser avec de beaux premiers crus. 2,5 grappes, voire
plus…
Jean Féry et Fils
(Echevronne) – BIO

Une large gamme, une viticulture ambitieuse et de réels
progrès depuis quelques années dans la régularité qualitative.
Domaine
Follin-Arbelet (Aloxe-Corton)

Franck Follin-Arbelet est sans conteste l’un des vignerons les
plus réguliers à haut niveau de la colline des Cortons. Tout proche des 3
grappes…
Michel Gay et Fils (Chorey-les-Beaune)

Un domaine sérieux aujourd’hui conduit par Michel Gay et son
fils Sébastien.
Jean-Michel Giboulot (Savigny-les-Beaune) – BIO

Il est discret Jean-Michel Giboulot, mais ses excellents
Savigny-les-Beaune plein de finesse parlent pour lui.
Maison Camille Giroud
(Beaune)

Pour la qualité globale de la gamme, cette maison historique
reste une valeur sûre qui mérite 2,5 grappes.
Vincent Girardin (Meursault)

Des Bourgognes aux grands crus, rouges ou blancs, la maison
reste une valeur sûre.
Bernard et Thierry Glantenay (Volnay)

Les 3 grappes ne sont pas loin pour Thierry Glantenay et ses
vins rouges charnus, concentrés et racés.
Georges
Glantenay (Volnay)

Des progrès notables depuis quelques années dans ce domaine
qui produit désormais des vins rouges d’excellent niveau.
Domaine Jean Guiton
(Bligny-les-Beaune)

Rouges comme blancs, la qualité est toujours au rendez-vous
avec les vins du domaine.
Domaine
Huber-Verdereau (Pommard) – BIO

Un domaine respectueux de l’environnement et très régulier
dans un style bourguignon « classique » dans le meilleur sens du
terme.
Lucien Jacob (Echevronne)

Une large gamme dominée par d’excellents Savigny et Beaune
premiers crus rouges plein de fruit. 2,5 grappes !
Jean-Luc Joillot
(Pommard)

Passage de témoin au domaine Joillot qui continue de
produire de bons Pommard Charpentés.
Vincent et François Jouard (Chassagne-Montrachet)

Des Chassagne-Montrachet toujours réguliers et de bon niveau,
en village comme en premier cru.
Domaine Latour-Giraud (Meursault)

2,5 grappes pour ce domaine producteur de Meursault bien
typés : riches, harmonieux et de garde.
Domaine Pierre et Jean-Baptiste Lebreuil
(Savigny-les-Beaune)

Une valeur sûre avec notamment de beaux Savigny-les-Beaune
pleins de fruit, équilibrés et gourmands.
Domaine Maillard Père et Fils (Chorey-les-Beaune)

Un domaine très régulier, en rouge comme en blanc, avec des
vins riches et charnus.
Jean-Pierre Maldant (Ladoix-Serrigny)

Des villages aux grands crus, la colline des Cortons est ici
à l’honneur avec, cerise sur le gâteau, des prix tout doux… 2,5 grappes !
Domaine Maratray-Dubreuil (Ladoix-Serrigny)

Un domaine aussi discret que sérieux avec quelques-uns des
plus beaux Corton grands crus rouges de la colline. 2,5 grappes !
Pierre Morey
(Meursault) – BIO

Tout le monde sait que le domaine mérite 3 grappes, mais il
faut juste un peu plus de régularité dans la présentation des échantillons.
David Moreau
(Santenay)

Une belle gamme de délicieux vins de Santenay qui méritent
sans hésitation 2,5 grappes.
Marc Morey et Fils (Chassagne-Montrachet)

Bernard Mollard faisait d’excellents Chassagne et sa fille
Sabine s’inscrit dans la continuité. 2,5 grappes !
Domaine Moissenet-Bonnard (Pommard)

Emmanuelle-Sophie prend la suite de son père Jean-Louis et
sans perdre leur densité les vins ont gagné en finesse.
Domaine Nudant (Ladoix-Serrigny)

Guillaume prend la suite de son père avec beaucoup de
détermination et de savoir-faire.
Domaine Parigot (Meloisey)

Alexandre a pris la suite de ses parents et il continue de
faire progresser le domaine.
Luc et Lise Pavelot (Pernand-Vergelesses) – BIO

Ses Pernand-Vergelesses rouges et blancs, ses grands crus,
reflètent les nets progrès du domaine sur ces derniers millésimes. 2,5
grappes !
Nicolas Perrault (Dezize-les-Maranges)

Un leader de cette nouvelle génération qui a radicalement
changé le style des Maranges. 2,5 grappes, voire mieux !
Michel Prunier et
Fille (Auxey-Duresses)

Des Auxey-Duresses rouges tout en finesse, pour amateur de
vins de Bourgogne de l’école « classique ».
Vincent Prunier (Auxey-Duresses)

Du travail très bien fait à tous les niveaux d’AOC et
d’excellents rapports qualité-prix.
Pascal Prunier-Bonheur (Meursault)

Avec Pascal Prunier-Bonheur, rouges ou blancs, tout est bien
fait. 2,5 grappes !
Domaine Gaston et
Pierre Ravaut / Domaine Pierre Ravaut (Ladoix-Serrigny)

Attention ! Il s’agit bien de deux domaines distincts
puisque Pierre Ravaut a lancé sa propre entreprise il y a quelques années,
alors que son frère Vincent prenait en main le domaine familial. Il y avait un
bon domaine et il y en a maintenant deux…
Domaine Rebourgeon-Mure (Pommard)

Une belle gamme de premiers crus (Pommard, Volnay, Beaune)
pour de vins rouges classiques, tout en finesse.
Domaine Seguin-Manuel
(Beaune) – BIO

Une belle gamme de vins des Côtes de Beaune et de Nuits avec
une politique viticole ambitieuse.
Domaine Francine et
Marie-Laure Serrigny (Savigny-les-Beaune)

Des Savigny-les-Beaune délicieux en rouge comme en blanc
pour ce domaine encore récent.
Domaine Sorine et
Fils (Cheilly-les-Maranges)

Beaucoup de progrès ces dernières années dans ce domaine qui
propose désormais des Maranges et Santenay de bon niveau.
Domaine des Terres de
Velle (Auxey-Duresses)

Des vins rouges et blancs très homogènes et de bon niveau à
tous les niveaux d’AOC.
Domaine Christophe et
Pierre Vaudoisey (Volnay)

2,5 grappes sans hésiter une seconde pour récompenser les
excellents Volnay et Pommard du domaine.
Jean Vaudoisey
(Volnay)

La jeune génération est aux commandes depuis quelques
millésimes et les progrès sont déjà évidents en Volnay et Pommard.
Domaine Vaudoisey-Creusefond (Pommard)

Un bon domaine classique et des Pommard de belle facture.
Anne-Marie et Jean-Marc Vincent (Santenay)

Un domaine en progression régulière (2,5 grappes…) producteur
de délicieux santenay.
Thierry Violot-Guillemard (Pommard) – BIO

La jeunesse est désormais aux commandes dans ce domaine
proche des 3 grappes.
Joseph Voillot
(Volnay)

2,5 grappes (au moins…) pour ce domaine réputé de
Volnay ; ses vins d’esprit « classique » ont gagné en chair
depuis, quelques années.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Gel, (premier) bilan et perspectives !

L'heure est à un premier bilan après le gel dévastateur du milieu de semaine et à la recherche de solutions pour panser les plaies.

10 avril 2021

Le gel est de retour, féroce, avec une succession de trois nuits consécutives de températures très basses. Les vignerons se mobilisent !

La guerre contre le gel a repris et cette année l'ennemi semble bien armé puisqu'il se présente sous la forme inédite (au moins pour le sud du vignoble), d'une première vague de 3 nuits consécutives de gel sur l'ensemble de la Bourgogne. 

08 avril 2021

Frédéric Drouhin, nouveau président de l’Interprofession !

Frédéric Drouhin, dirigeant de la très réputée maison beaunoise Joseph Drouhin prend la présidence de l'interprofession des vins de Bourgogne (BIVB)

24 mars 2021

Nos derniers magazines