Accueil Actualités Jean Lupatelli rejoint le Domaine Comte Georges de Vogüe

publié le 04 juin 2021

Jean Lupatelli rejoint le Domaine Comte Georges de Vogüe

Après une transition de près de trois mois avec François Millet, son prédécesseur, Jean Lupatelli, qui était jusqu’alors en poste chez Decelle et Fils, occupe désormais le poste d’œnologue-vinificateur au prestigieux Domaine Comte Georges de Vogüe, à Chambolle-Musigny. « Cela fait vingt ans que je connais le Domaine de Vogüe, un domaine mythique qui me faisait rêver », explique tout sourire Jean Lupatelli. « Par providence, les choses se sont faites assez rapidement et j’ai pris mon poste mi-avril. Je ne vais pas tout révolutionner en arrivant ici. Il y a des axes de travail sur lesquels je vais me pencher, et notamment la réception de la vendange. Je veux m’inscrire dans la continuité de ce que faisait François Millet, des vins soignés, de terroir. Il n’y a pas d’équivalent en Bourgogne sur ce genre de parcellaire, avec 7,5 hectares de Musigny, des vignes que personne, à part ce domaine, n’a jamais travaillé dans leur transversalité. On a toutes les nuances de Musigny, c’est le trésor du domaine, avec un vieux parcellaire, bien planté, et puis de très belles appellations autour ».

Outre ce grand cru, le domaine exploite 2,67 hectares de Bonnes-Mares, trois premiers crus de Chambolle-Musigny : Les Amoureuses (56 ares), Les Baudes (13 ares) et Les Fuées (14 ares), ainsi qu’1,80 hectare en Chambolle village.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Le nouveau Bourgogne Aujourd’hui est en ligne !

Le nouveau numéro de Bourgogne Aujourd'hui (161) est en ligne. Au sommaire : les Hospices de Beaune, Sotheby's, les AOC régionales à petits prix, Beaune, Morey-Saint-Denis et le Beaujolais qui se lance dans la quête du Graal.

12 octobre 2021

La cité des vins devient cité des climats !

Nouvelle étape dans sa communication, la Cité des vins et des Climats de Bourgogne devient Cité des Climats et vins de Bourgogne.

08 octobre 2021

Vendanges 2021 : bilan entre optimisme et réalisme à la maison Faiveley

Une semaine après la fin des vendanges, le directeur technique de chez Faiveley fait un premier bilan.

07 octobre 2021

Nos derniers magazines