Accueil Actualités Le retour des Lyonnais dans le Beaujolais !

publié le 22 juillet 2020

Le retour des Lyonnais dans le Beaujolais !

 

Après le rachat récent du Château de la Chaize, à Odenas et ses 100 hectares de Brouilly, par Christophe Gruy, un nouvel entrepreneur à succès vient d’investir dans le Beaujolais, marquant ainsi le retour en force des Lyonnais dans un vignoble dont ils ont par le passé largement contribué à faire le succès… avant d’être parmi les premiers il y a une vingtaine d’années à le rejeter. Je t’aime, moi non plus…

Toujours est-il que le Château de Poncié, domaine millénaire du Beaujolais (depuis 949), surplombant Fleurie ouvre une nouvelle page de son histoire, suite à son acquisition par l’entrepreneur lyonnais Jean-Loup Rogé, PDG de la société Implid, qui se dit : « amoureux des vins du beaujolais».

Le château avait été racheté en 2008 par la famille Henriot également propriétaire de la maison de Champagne éponyme et de la maison beaunoise Bouchard Père et Fils depuis 1995. La rumeur d’une vente circulait depuis quelques temps déjà et il nous a d’ailleurs toujours semblé que le duo Henriot-Bouchard se cherchaient un peu dans le Beaujolais ; à l’image du nom donné dans un premier temps à la propriété, Villa Ponciago, avant de revenir récemment au plus classique Château de Poncié.

Un trio aux commandes
Un nouveau trio présidera donc désormais aux destinées du Château de Poncié. Aux côtés de Jean-Loup Rogé, on trouve la nouvelle directrice Marion Fessy, grand nom du beaujolais (la maison familiale Henry Fessy avait été racheté par la maison beaunoise Louis Latour en 2008), issue de 6 générations de viticulteurs négociants et Joseph Bouchard, régisseur et chef de culture du domaine depuis plus de 12 ans. Le Château de Poncié, c’est un domaine de 50 hectares de bois et bocages et 50 de vignes dont une quarantaine exploitée en appellation fleurie ; à ce jour trois cuvées parcellaires sont produites en fleurie : Pré Roi, Salomine, Les Moriers, auxquelles s’ajoute une cuvée de Beaujolais-Villages
blanc (100 % chardonnay, élevage en fûts de 4/5 vins). L’ensemble sera certifié en viticulture biologique en 2022 (la biodynamie devrait suivre…) ce qui en fera le plus grand domaine bio du Beaujolais.

En 2019, le Château de Poncié a réalisé un CA de 913 000 €, dont 30% à l’export (50 pays). Le nouveau propriétaire envisage d’investir dans la cuverie, un bâtiment de stockage (autonomie énergétique) et les terroirs de manière très ciblée dès 2020/2021. Un nouveau projet viticole et oenotouristique pour faire (re)découvrir le Château de Poncié et ouvrir les grilles du domaine au public est également dans les tuyaux. A noter que trois différents types de balades (dont une en VTT électrique dans les vignes) sont déjà proposés ; à moyen terme, un parcours organoleptique le sera également. Les déjà excellents vins du Château de Poncié sont disponibles chez les cavistes, restaurants et au caveau du domaine.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines