Accueil Actualités Une page se tourne au domaine de la Romanée-Conti

publié le 12 janvier 2018

Une page se tourne au domaine de la Romanée-Conti

 

Son père André Noblet avait occupé de 1946 à 1985 la fonction globale de chef de cave et de chef de culture au Domaine de la Romanée-Conti, à Vosne-Romanée (21), en Côte de Nuits. Bernard l’avait rejoint en 1978 et depuis le millésime 1986,  il occupait seul le poste de chef de cave ; Gérard Marlot était arrivé la même année pour prendre en main le vignoble (il a quitté ses fonctions en 2006). Précisons, pour être très complets avec la place tenue par la famille Noblet au domaine de la Romanée-Conti depuis plus de 70 ans, que la mère de Bernard Noblet (la femme d’André) avait taillé seule la Romanée-Conti pendant un quart de siècle après la seconde guerre Mondiale.
La “page Noblet” va donc se tourner dans quelques semaines, fin janvier, avec le départ en retraite de Bernard. “Une page importante se tourne en effet, mais la philosophie du domaine va rester. Dans des domaines comme les nôtres, nous avons la chance de ne pas avoir de ces Winemakers à l’américaine qui règnent sur les cuveries. En Bourgogne, tout part des décisions prises à la vigne, qui commandent beaucoup de choses ensuite en vinification et en élevage. Au domaine, Bernard Noblet était chef de cave avec un rôle essentiel, comme Nicolas Jacob, chef de culture depuis 2007, mais toutes les décisions importantes étaient prises de façon collégiale entre nous. On ne sépare pas la vigne et le vin !”, explique Aubert de Villaine, co-gérant du domaine. Bernard Noblet sera remplacé par Alexandre Bernier, 37 ans, diplômé d’un BTS Viticulture et œnologie, qui travaillait déjà à ses côtés au Domaine de la Romanée-Conti depuis 8 ans. Alexandre Bernier avait travaillé auparavant au Domaine Chanson Père et fils, à Beaune.
Rappelons que le Domaine de la Romanée-Conti est certifié en agriculture biodynamique. Il couvre près de 29 hectares, presque en intégralité des grands crus.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines