Accueil Actualités Chambolle-Musigny, une “icône” lève le masque

publié le 25 novembre 2016

Chambolle-Musigny, une “icône” lève le masque

 

S’il est un
village en Bourgogne qui symbolise la « finesse » des vins rouges de
Bourgogne, c’est bien Chambolle-Musigny, au coeur de la Côte de Nuits. Grands crus
Musigny, Bonnes-Mares,
premiers crus Amoureuses, Charmes… On a l’impression de tout savoir sur ces
climats presque « mythiques ». Pourtant, quand est arrivée l’information qu’une
étude de terroirs (qui concerne également les premiers crus de Vougeot) avait été réalisée par une géologue bien connue des lecteurs de Bourgogne Aujourd’hui, Françoise Vannier, à la
demande du syndicat viticole (ODG) ; nous avons rapidement voulu en savoir
plus, savoir surtout si le mystère de l’emblématique (et réelle ?) finesse
des vins de Chambolle-Musigny avait été percé !

Les critères de
pentes, d’expositions, d’altitudes, de composition du sol, du sous-sol, ont été
étudiés, mais dans l’introduction de son étude, Françoise
Vannier a immédiatement pris soin de relativiser leur importance : « Une certaine communication suggère aujourd’hui que seuls les facteurs
naturels permettent l’expression du terroir. Ce serait ignorer, voire mépriser
tout autant le rôle du viticulteur que l’héritage historique des parcelles
concernées. Certes, les terroirs viticoles bourguignons résultent d’une longue
histoire géologique qui a déterminé la nature des roches du sous-sol et leur
agencement ainsi que la morphologie du paysage. Bien sûr, les conditions
climatiques régionales et locales […] ont une influence sur le terroir.
L’essentiel des facteurs reste lié à l’action de l’homme. Action sur son
milieu, action sur la plante, action au cours du temps, qui se marque dans le
secteur de Chambolle-Musigny depuis des siècles, action sur l’élaboration du
vin, action du consommateur qui va au fil des générations privilégier des
caractéristiques variables pour la qualité d’un vin » (…)Pour lire d’intégralité de notre dossier de 12 pages consacré aux grands crus, premiers crus et villages de Chambolle-Musigny et aux premiers crus de Vougeot, cartographie détaillée et dégustations à l’appui, abonnez-vous dès aujourd’hui à Bourgogne Aujourd’hui. Ce numéro 132 de Bourgogne Aujourd’hui sera en vente sur notre site ce jeudi 10 novembre dans la journée.

Repères

Chambolle-Musigny

Région :
Côte de Nuits (21)

Vignerons : 180 à l’organisme de
gestion, mais 16 seulement à Chambolle-Musigny même, qui exploitent les
deux-tiers environ de l’appellation.

Grands crus : Musigny (10,88
hectares), Bonnes Mares (13,56 hectares, dont 1,5 sur Morey-Saint-Denis).

Premiers crus : 61,06 hectares (26
climats).

Villages : 97,01 hectares.

Autres AOC produites sur la commune de Chambolle-Musigny :
bourgogne (26,38 hectares), bourgogne hautes-côtes de Nuits (8,02 hectares) et
coteaux bourguignons (9,27 hectares).

Vougeot

L’étude géologique a également concerné les premiers crus : Petits
Vougeots, Les Cras et La Vigne Blanche (ou Clos Blanc de Vougeot).

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines