Accueil Actualités Le Château de Pommard vendu à un américain !

publié le 15 septembre 2014

Le Château de Pommard vendu à un américain !

 

La rumeur de la vente du Château de Pommard, en Côte de Beaune (21), courait depuis des mois… sans fondements. Cette fois l’annonce est officielle et le nouveau propriétaire du château est Américain. Michael Baum est le PDG d’une entreprise établie dans la fameuse Silicon Valley, en Californie, et un passionné de vins. “Il achète le château et son domaine, à titre patrimonial et familial”, précise Cécile Lepers-Jobard, la directrice générale du Château, qui reste en poste ainsi que l’ensemble de l’équipe. “Nous avons la chance d’avoir un investisseur passionné par le site. Il ne s’agit ni d’un fonds de pension, ni d’un fonds d’investissement. Michael Baum a de grands projets. Il veut développer la réception de séminaires, doter le domaine d’une nouvelle cuverie et poursuivre la démarche artistique que nous avons entamé depuis plusieurs années”. Le montant de la transaction ne nous a pas été communiqué à ce jour, mais on peut raisonnablement imaginer que la somme atteint des dizaines de millions d’euros. Le Château de Pommard couvre très exactement 19,70 hectares de vignes entourés par 3 kilomètres de murs. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 6,5 millions d’euros en 2014. Entre 35 000 et 37 000 personnes le visitent chaque année.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines