Accueil Actualités Les Beaujolais nouveaux 2016 arrivent !

publié le 15 novembre 2016

Les Beaujolais nouveaux 2016 arrivent !

 

Pas facile de passer après un millésime aussi exceptionnel
que 2015. Et pourtant, notre dégustation* de près de 150 Beaujolais et Beaujolais-Villages nouveaux a démontré que 2016 était bien plus qu’un simple
faire-valoir. Grâce un été quasi parfait, conclut par un mois de septembre
chaud et sec, les raisins ont mûri patiemment pour donner des vins
« classiques », gourmands, croquants, bien équilibrés, avec des
structures riches (mêmes en vins nouveaux…) chez les producteurs qui ont su
réguler les rendements de leurs vignes et attendre pour couper les raisins à
maturité optimale. Ce millésime 2016 confirme également une évolution qui semble
désormais inéluctable dans le style des vins nouveaux du Beaujolais. Bye, bye,
les vins guillerets, fluets (un peu trop parfois), maigrichons, aux arômes de
banane. Aujourd’hui, à quelques exceptions près, les Beaujolais et
Beaujolais-Villages nouveaux sont des vins soignés, issus de vieilles vignes, de
vinifications sans soufre et parfois même de lieux-dits revendiqués sur les
étiquettes.Le sujet est polémique, mais il faut également noter que ces
vins sont très souvent issus pour tout ou partie de ces fameuses macérations
préfermentaires à chaud (MPC). Les vignerons et négociants ne s’en cachent
d’ailleurs pas et c’est très bien ainsi. Il est sans doute plaisant
intellectuellement dans certains cercles de penser que le vin est un miracle de
la nature, une opération du Saint-Esprit, qu’il suffit de couper les raisins, de les mettre dans la cuve et
d’attendre que les choses se fassent et surtout, surtout « avec le minimum d’intervention humaine ». Beurk ! Et bien non, les choses ne
se passent pas comme cela… Les oenologues restent très utiles, les techniques
évoluent et l’apparition il y a quelques années déjà dans le Beaujolais de la MPC
aura été, avec le recul dont nous bénéficions aujourd’hui, une avancée
intéressante, tout particulièrement d’ailleurs pour les vins “nouveaux”. L’objectif de la MPC (comme d’ailleurs de la macération
préfermentaire à froid très répandue en Bourgogne) est de concentrer les vins
en couleur, en structure et en fruit. Un résumé rapide… C’est aussi une
« voiture de course », avec laquelle on peut commettre tous les
excès, ou au contraire enchainer les virages, les dépassements avec rapidité, fluidité, en toute
sécurité et avec des sensations garanties pour le conducteur… pour le
consommateur. Il nous semble qu’après avoir fait beaucoup de
kilomètres, commis quelques excès de vitesse, les vignerons et négociants du
Beaujolais, pour la plupart d’entre eux, maitrisent aujourd’hui parfaitement leurs bolides.
Christophe Tupinier et Gilles Trimaille
*La dégustation à l’aveugle de près de 150 échantillons de
Beaujolais et Beaujolais-Villages nouveaux 2016 s’est faite le 9 novembre
dernier, à Villefranche-sur-Saône (69).

Guide d’achat

Pascal Berthier

Beaujolais rouge vieilles vignes (7,50 €) – 15,5 sur 20

Arômes fruités, frais, avec des notes de minéralité… Le vin
est croquant, plein de fruit, frais et juteux.

71680 Crèches sur Saône – Tél. 06 09 86 42 62.

Cave des vignerons de
Bel Air

Beaujolais-villages cuvée Natural (6,20 €) – 16,5 sur 20

10 000 bouteilles ont été produites de cette excellente
cuvée riche, gourmande, au fruité frais, bien équilibrée.

69220 Saint-Jean d’Ardières – Tél. 04 74 06 16 08.

Cave des vignerons de Pierres Dorées

Beaujolais nouveau La Rose Pourpre (5,40 € – vin bio) – 16,5 sur
20

Mise en avant dans le dernier numéro de Beaujolais Aujourd’hui, la cave présente un beaujolais aromatique, pulpeux,
tendre, riche et bien équilibré.

69620 Saint-Vérand – Tél. 04 74 71 62 81.

Jacques Charlet

Beaujolais nouveau cuvée tradition vieilles vignes non filtrée – 16,5
sur 20

Robe grenat, intense. Arômes de fruits noirs frais. En
bouche, le vin est tendre, charnu, gourmand et bien équilibré.

71570 La Chapelle de Guinchay – Tél. 03 85 36 82 41.

Domaine JG Chasselay – BIO

69380 Chatillon – Tél. 04 78 47 93 73.

Beaujolais nouveau La Marduette (7,70 €) – 17 sur 20

Robe grenat, brillante. Joli vin bien dans la tradition
beaujolaise, avec des arômes fruités, épicés et un boisé de premier ordre,
parfaitement intégré. Le vin est consistant, pur, charnu, long et harmonieux.

Beaujolais nouveau cuvée classique (6 €) – 15,5 sur 20

Arômes de fruits rouges frais, de fleurs… Bouche pleine de
fruit, croquante, avec des notes épicées, grillées. Un très beau vin de
plaisir, simple dans le meilleur sens du terme et délicieux.

Château Grand’Grange

Beaujolais-villages nouveau (5 €) – 16 sur 20

Un domaine régulier qui propose un beau vin juteux, riche et
encore un peu serré. Un vin de mâche de la « nouvelle génération »
des primeurs, qui sera encore bien meilleur dans quelques mois.

69460 Le Perréon – Tél. 06 37 24 39 79.

Château de Corcelles

Beaujolais-villages nouveau vieilles vignes (7 €) – 15,5 sur 20

Robe intense. Arômes fruités, frais et bien ouverts. Le vin
est rond, gourmand, épicé, tonique, parfait à boire aujourd’hui.

69220 Corcelles en Beaujolais – Tél. 04 74 66 00 24.

Château de Vaux

Beaujolais-villages nouveau (5,40 €) – 18 sur 20

Mis en avant dans le dernier numéro de Beaujolais Aujourd’hui pour ses beaujolais-villages 2015 de
garde, Yannick de Vermont récidive. Voilà un beaujolais-villages nouveau 2016 hors
normes. Le vin est opulent, soyeux, bien équilibré, aux des saveurs onctueuses
de fruits noirs. Superbe !

69460 Vaux en Beaujolais – Tél. 06 08 83 33 71.

Maison Coquard

Beaujolais nouveau cuvée Clochemerle (6,90 €) – 15,5 sur 20

Arômes de fruits rouges très expressifs, nets. On retrouve en
bouche, la cerise, la framboise, avec une jolie pulpe et un bon équilibre.

69620 Theizé en Beaujolais – Tél. 04 74 71 11 59.

Olivier Coquard

Beaujolais nouveau cuvée Culotte de velours (8 €) – 16 sur 20

Robe intense. Fruité frais, « immédiat », expressif,
complété de notes réglissées, épicées… Le vin est gourmand, charnu, avec une
sensation de sucrosité très agréable et un bon équilibre.

69480 Pommiers – Tél. 04 74 67 66 48.

Maison Collin-Bourisset

71570 La Chapelle de Guinchay – Tél. 03 85 36 81 27.

Beaujolais nouveau cuvée non filtrée – 16 sur 20

Robe intense. Arômes concentrés de fruits noirs et de fleurs.
Bouche pulpeuse, charnue, tannins fondus, richesse… Voilà un digne représentant
des « nouveaux vins nouveaux » du Beaujolais.
Beaujolais-villages nouveau cuvée « à la con » – 16 sur 20

Nous ne ferons jamais au nom de cette cuvée, par ailleurs
excellente avec un nez frais de cerises noires et une texture gourmande.

Les vins Georges Duboeuf

71570 Romanèche-Thorins – Tél. 03 85 35 34 20.

Beaujolais-villages nouveau (cuvée n°2 – étiquette dessinateur Vavro –
6,65 €) – 16 sur 20

Arômes riches de cerises noires. Le vin est consistant, juteux,
frais, délicieux à déguster aujourd’hui.

Beaujolais nouveau (cuvée n°2 – étiquette dessinateur Vavro – 6,38 €) –
15,5 sur 20

Robe grenat, brillante. Le vin est plein de fruit, gourmand,
frais, bien équilibré, précis. On est franchement épaté en apprenant que
1 132 162 bouteilles ont été produites. Big is beautiful !

Domaine Girin

Beaujolais nouveau (5,40 €) – 16 sur 20

Sous l’impulsion d’un jeune vigneron, Thibault Girin, voilà
un domaine qui monte… Robe sombre, nez de cerises noires, d’épices… Le vin est
dense, avec de la mâche et comme pour beaucoup de vins nouveaux, il sera encore
meilleur dans quelques mois.

69620 Saint-Vérand – Tél. 06 83 53 46 64.

Domaine de Haute Molière

Beaujolais-villages nouveau cuvée l’Etourdi (7,10 €) – 16 sur 20

Un énigmatique nom de cuvée pour ce vin par ailleurs très
réussi. Arômes expressifs de cerises noires, texture « pulpeuse »,
charnue, gourmande.

69820 Vauxrenard – Tél. 04 26 74 40 33.

Dominique Jambon

Beaujolais-villages nouveau (4,80 €) – 16,5 sur 20

Jeune vigneron très régulier, Dominique Jambon propose un
beau vin concentré, charnu, riche, encore un peu ferme, à attendre quelques
mois avant dégustation.

69430 Lantignié – Tél. 04 74 04 80 59.

Domaine Joncy

Beaujolais-villages nouveau vieilles vignes (6,50 €) – 16 sur 20

Robe intense. Arômes fruités, frais, précis. Le vin est
riche, juteux, avec de la mâche, dans l’idéal à attendre un peu avant
dégustation.

69430 Quincié en Beaujolais – Tél. 04 74 04 33 29.

Maison Jean Loron

71570 Pontanevaux – Tél. 03 85 36 81 20.

Beaujolais nouveau cuvée tradition vieilles vignes non filtrée – 16,5
sur 20

Arômes expressifs, charmeurs, précis, de fruits rouges et
noirs. Le vin est dense, opulent, charnu, avec de beaux tannins enrobés.

Beaujolais nouveau Domaine du Pass Loup – 16 sur 20

Robe intense, brillante. Nez riche de fruits noirs. En
bouche, le vin est charnu, fruité, juteux, relevé de notes d’épices, le tout
avec un bel équilibre.
Beaujolais-villages nouveau – 16 sur 20

Un vin bien dans la lignée des autres “primeurs” de la
maison : puissant, charnu, gras. Une gourmandise…

Domaine de la Madone

Le Pérréon – Tél. 04 74 03 21 85.

Beaujolais-villages nouveau cuvée Perreonnissime (7,50 €) – 17 sur 20

10 000 bouteilles de cette cuvée ont été produites par
la famille Bererd du Perréon, comme le nom de la cuvée l’indique. Et quel
vin ! Charnu, riche, consistant, frais et équilibré. Superbe !
Beaujolais-village nouveau cuvée Marie Odette vieilles vignes (5,5 €) –
16 sur 20

Belle robe grenat, brillante. Nez expressif sur les fruits
noirs bien mûrs. Le vin est gourmand, riche, concentré et frais.

Manoir du Carra

69640 Denicé – Tél. 04 74 67 38 24.
Beaujolais-villages nouveau cuvée Dame Nature (8,50 €) – 16,5 sur 20

A tous les niveaux d’AOC, la famille Samdardier reste une
référence. Illustration avec ce vin dense, croquant, plein de fruit, juteux et
gourmand. Déjà délicieux, le vin sera probablement encore meilleur dans
quelques mois.

Beaujolais-villages nouveau (7,80 €) – 16 sur 20

Voilà le beaujolais-villages nouveau de style « classique » :
fruité, charnu, épicé et bien équilibré.

Mickaël Nesme

Beaujolais nouveau (5 €) – 15,5 sur 20

Le domaine a produit 4 200 bouteilles de cette cuvée
« croquante », fraiche, avec des notes épicées, et un joli fruité
très agréable.

69430 Quincié – Tél. 06 08 80 55 75

Domaine des Nugues

Beaujolais nouveau cuvée sans soufre (7,30 €) – 17 sur 20

Vigneron incontournable dans le Beaujolais, Gilles Gelin
présente une belle cuvée aux arômes fruités et floraux : cerise noire, pivoine.
Le fruité est juteux, gourmand, précis, avec une « sucrosité » très agréable.

69220 Lancié – Tél. 04 74 04 14 00.

Domaine Pardon et Fils

Beaujolais-villages nouveau (5,20 €) – 16 sur 20

« Du jus de cerise, frais, pulpeux, gourmand. Du pur
plaisir », commente un dégustateur.

69430 Beaujeu – Tél. 04 74 69 24 08.

Christophe Paris

Beaujolais-villages nouveau (4,75 €) – 16 sur 20

Robe grenat, intense. Arômes de pivoine, de cerises noires.
Le vin est gourmand, juteux, frais, très agréable à déguster sans plus
attendre.

69460 Saint-Etienne des Oullières – Tél. 04 74 03 52 25.

Domaine Perol

Beaujolais des Pierres Dorées nouveau (9 € – vin bio) – 17,5 sur
20

Anthony Perol, le fil, signe ce vin superbe, pulpeux,
consistant, aux saveurs de fruits noirs riches, charnus et frais. On parle ici
d’une très belle bouteille, aux antipodes de l’image d’Epinal du Beaujolais
nouveau léger, fruité et vif.

69380 Châtillon – Tél. 04 78 43 99 84.

Domaine de Rochemure

Beaujolais-villages nouveau cuvée non filtrée, non chaptalisée, sans
soufre (7,50 €) – 16 sur 20

Robe intense, brillante. Le vin joue sa partition dans un
style riche, généreux, gras, avec un fruité gourmand à souhait.

69460 Le Perréon – Tél. 04 74 03 25 21.

Domaine des Terres Brunes

Beaujolais nouveau (6,50 €) – 15,5 sur 20

Jolie robe grenat, brillante. Le vin est bien typé 2016,
frais, net, avec un beau fruité noir et une note de minéralité en finale.

69840 Emeringes – Tél. 06 72 64 11 79.

Domaine du Vissoux

Beaujolais nouveau Les Griottes (7 €) – 16 sur 20

On ne présente plus Pierre-Marie Chermette qui propose une cuvée Les Griottes pleine de fruit, bien équilibrée, juteuse, fraîche,
avec de belles notes épicées.

69620 Saint-Vérand – Tél. 04 74 71 79 42.

Mais aussi…

Nous avons décidé de commenter les vins à partir de 15,5 sur
20, mais entre 15,5 et 15, la différence est souvent bien mince. Voici donc
quelques excellents beaujolais et beaujolais-villages nouveaux notés 15 sur 20.
Cave des Vignerons de Bel Air (Beaujolais nouveau cuvée
Dubouillon – 4,95 €) ; Château de l’Eclair Sicarex Beaujolais (Beaujolais
nouveau cuvée L16401 – 6 €) ; Domaine Chevalier-Métrat
(Beaujolais-villages nouveau – 5 €) ; Maison Collin-Bourisset (Beaujolais
nouveau cuvée « à la con » nature) ; Domaine Duperray (Beaujolais
nouveau vieilles vignes – 7,50 €) ; Jean-Michel Dupré (Beaujolais nouveau
vignes de 1929 – 7,80 €) ; Emmanuel Fellot (Beaujolais nouveau vieilles
vignes – 7,50 €) ; P. Ferraud et Fils (Beaujolais nouveau – 6,40 €) ;
Domaine Gaget (Beaujolais-villages nouveau cuvée Vinum Memoria – 7,50 €) ;
Domaine Grand Saint-Cyr (Beaujolais-villages nouveau cuvée Entre Acolytes – 6
€) ; Grands Vins Sélection (Beaujolais-Villages nouveau Club Sommelier) ;
Maison Jean Loron (Beaujolais nouveau Clos des Vieux Marronniers et Cellier des
Ducs) ; Domaine de la Milleranche (Beaujolais-villages nouveau cuvée sans
sulfites – 6,50 €) ; Domaine des Nugues (Beaujolais-villages nouveau – 7
€) ; Domaine Romy (Beaujolais nouveau) ; Frédéric Sornin
(Beaujolais-villages nouveau vieilles vignes – 6 €) ; Maison Thorin
(Beaujolais-Villages nouveau Sleeve – 5,20 €) ; Maison Trenel
(Beaujolais-villages nouveau – 8,20 €) – Domaine du Vissoux (Beaujolais nouveau
vieilles vignes – 8 €).

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines