Accueil Actualités Un nouvel étoilé en Bourgogne !

publié le 03 février 2015

Un nouvel étoilé en Bourgogne !

 

Keigo Kimura, est un homme heureux. Le jeune chef du restaurant l’Aspérule à Auxerre, s’est vu décerner sa première étoile au guide Michelin, référence pour tous les gastronomes avertis. Installé depuis à peine un an, après travaillé aux côtés de Joël Robuchon ou Marc Veyrat, le chef d’origine japonaise ne pensait pas obtenir cette récompense si vite. “J’espérais peut-être l’avoir, mais d’ici quelques années”. Pour lui, il ne s’agit en rien d’un aboutissement mais plutôt du début d’une nouvelle aventure : “La compétition va commencer dans le monde de la gastronomie”! Nul doute que les places vont désormais se faire rare à l’Aspérule, “petit” établissement de 20 couverts et qu’il faudra s’armer de patience pour goûter à la cuisine du chef Kimura. Si le Michelin fait des heureux, il est également porteur de mauvaises nouvelles. Trois chef bourguignons en font les frais cette année, à commencer par Jean-Michel Lorain. Le chef de la Côte Saint Jacques à Joigny (89), perd sa troisième étoile. Peiné pour lui et surtout son équipe, il entend bien rebondir. “Des maisons comme les nôtres auront de plus en plus de mal à rivaliser avec les grosses écuries qui dépensent sans compter pour atteindre les sommets. Avec mon équipe, nous allons continuer à aller de l’avant, créer de nouveaux plats avec encore plus d’envie et de passion”. Le restaurant La Poularde à la Chapelle de Guinchay (71) et Jean-Michel Couron à Nevers perdent eux leur étoile. La Bourgogne compte désormais 2 restaurants triplement étoilé (Lameloise à Chagny et Loiseau à Saulieu), 3 établissements doublement étoilés et 28 restaurants avec une étoile. 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines