Accueil Actualités Unesco : Le musigny, richesse et distinction

publié le 26 février 2015

Unesco : Le musigny, richesse et distinction

 

Le vignoble de Chambolle-Musigny ne
couvre que 170 hectares. Mais il s’agit là d’un “mouchoir de dentelle”, réputé
fournir des vins rouges issus du cépage pinot noir, parmi les plus fins et les plus subtils de la côte de Nuits. Le
terroir de Chambolle est très classique de la côte de Nuits, avec à chacune de
ses extrémités des grands crus ; les bonnes-mares, au nord, le musigny, au sud,
et au milieu des villages et des premiers crus “perturbés” par les apports en
terre et cailloux calcaires amenés par l’érosion.

Le musigny est situé au-dessus du Clos-de-Vougeot, entre le chambolle-musigny premier cru les Amoureuses et le grand cru échezeaux. La
partie sud remonte légèrement sur la Combe d’Orveau, marquant la limite avec la
commune de Flagey-Echezeaux. Il doit son nom à la famille de Musigny.
Aujourd’hui éteinte, elle avait des responsabilités importantes au XIVème
siècle, à la cour des Ducs de Bourgogne. Le grand cru musigny occupe près de 11
hectares. Ici, la terre est très mince et la charrue rencontre vite la roche
calcaire. Son destin est intimement lié à celui du
domaine Comte Georges de Vogüé. François Millet, vinificateur emblématique du
domaine, qualifie le Musigny de “patron”. Avec 7,20 hectares de
vignes, sur les 11 que compte le musigny, le domaine en est le principal
propriétaire.
Le
pinot noir sublimé
Le musigny trouve naissance sur une
harmonieuse terrasse. La terre y est donc peu épaisse, caillouteuse et la pente
assez régulière. L’impression de plénitude se confirme dans le verre. Peu de
vins réussissent à associer ampleur et délicatesse, puissance et finesse, dans
un seul et même élan. Son premier nez évoque les épices avant d’évoluer vers
tout ce que le pinot noir, porté par un grand terroir, peut développer de
complexité aromatique.

Au domaine de Vogüé, le vignoble est mis
en valeur par Eric Bourgogne, chef de culture, selon les principes de la
viticulture intégrée : priorité est donnée à des méthodes écologiques tout en
faisant appel à des traitements en cas de nécessité. Un travail de sélection
est mené en fonction de l’âge des vignes. Seules les parcelles de plus de 25
ans participent à la production du musigny vieilles vignes. Les différentes
parcelles, vinifiées séparément, sont assemblées seulement en fin d’élevage,
avant la mise en bouteilles. Les vinifications, très sobres, et l’élevage
donnent naissance à un vin d’un grand classicisme. Au final, malgré l’importance
de la superficie exploitée par le domaine, la production reste modeste. Un peu
plus de 10 000 bouteilles par an. A noter que 40 ares environ sont plantés en chardonnay dans le musigny. Les vignes étant toutefois encore trop jeunes (une vingtaine d’années) de l’avis des responsables du domaine de Vogüe, ce dernier continue de commercialiser le vin en bourgogne blanc.
Elisabeth Ponavoy

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines