Accueil Actualités Vendanges en août (1) ?

publié le 30 juillet 2015

Vendanges en août (1) ?

 

Voici “l’épisode 1” de notre feuilleton consacré aux vendanges 2015. Cette photo prise ce 30 juin 2015 au matin dans le beaune premier cru Les Grèves montre un raisin de pinot noir en pleine phase de véraison, l’étape ultime du cycle végétatif qui marque le véritable début de la phase de maturation. La date est très précoce et cette précocité est bien sûr liée à la canicule qui a sévit pendant de longues semaines depuis la fin du mois de juin, avec des pointes à près de 40 degrès à l’ombre. Cette véraison précoce amène à se demander si la Bourgogne ne va pas connaître à nouveau des
vendanges en août et ce pour la 4ème fois en moins de quinze ans après
2003, 2007 et 2011.
Tout va maintenant dépendre du climat des prochaines semaines en matière notamment de pluviométrie. La sécheresse qui sévit en Bourgogne (et dans le Beaujolais) depuis des mois entraine en effet par endroits une forme de stress hydrique et des blocages dans le fonctionnement des vignes. Alors qu’elle est classiquement l’ennemi du vigneron à cette période de l’année, la pluie serait donc maintenant la bienvenue en 2015, mais pas trop non plus…Rendez-vous dans quelques jours pour “l’épisode 2” des vendanges 2015, afin de vérifier si les raisins du beaune Grèves continuent de mûrir dans de bonnes conditions !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines