Accueil Actualités Monument en péril !

publié le 30 mars 2022

Monument en péril !

L’étiquette de la cuvée de l’Abbaye de Cîteaux a été réalisée par l’Institut supérieur européen de l’enluminure et du manuscrit d’Angers (ISEEM).

 

 

 

Imaginons un instant, croyants ou pas, ce que pouvait être le spectacle de ces abbés venus de toute l’Europe et se réunissant une fois par an au définitoire de l’Abbaye de Cîteaux pour gouverner ensemble l’ordre cistercien. Le définitoire date de la fin du XVIIème siècle. Il a été sélectionné par la Mission Bern parmi les monuments exceptionnels en péril, et 15 millions d’euros sont nécessaires pour le restaurer et l’ouvrir plus largement au public à travers une offre culturelle et scientifique.

 

25 domaines dans la cuvée de l’Abbaye de Clos-de-Vougeot

 

Les vignerons, négociants bourguignons et la Confrérie des Chevaliers du Tastevin se mobilisent aujourd’hui pour redonner un peu à cette Abbaye de Cîteaux fondée en 1098, et si importante dans l’histoire des vins de Bourgogne, de ce qu’elle leur a apporté. Une cuvée de deux pièces et une feuillette, soit 570 litres de clos-de-vougeot grand cru 2020, a ainsi été élaborée à partir des dons de vingt-cinq entreprises, sur la base d’un litre de vin par ouvrée exploitée dans le Clos-de-Vougeot. Les dons ont été assemblés le 15 mai 2021 au Château de la Tour, le seul domaine situé dans l’enceinte du clos, et la cuvée sera mise en bouteilles en août prochain en 113 lots : bouteilles, magnums (1,5 litre), jéroboam, mathusalem (six litres), salmanazar (neuf litres), balthazar (douze litres) et un nabuchodonosor (quinze litres).

Tous ces contenants seront livrés dans des coffrets de chêne produits par les Ateliers de Langalerie, à Dijon, et habillés pour l’occasion par une étiquette réalisée par l’Institut supérieur européen de l’enluminure et du manuscrit d’Angers  ; l’original, qui a demandé 80 heures de travail, sera apposé sur le nabuchodonosor. À cette cuvée de l’abbaye, viennent s’ajouter des lots offerts par des producteurs bourguignons avec quelques raretés (une bouteille du Montrachet 2016, Cuvée des 7, un jéroboam de La Tâche 2009…) et non bourguignon ; le Kloster Eberbach, en Allemagne, seul domaine encore propriété des moines cisterciens, a en effet offert un mathusalem de riesling 2007.

 

Vente aux enchères chez Sotheby’s

 

Tous ces vins seront vendus aux enchères entre le 8 et le 23 avril sur le site Internet de Sotheby’s ; le 23 avril, un dîner de charité sera organisé au Château du Clos-de-Vougeot autour du chiffre symbolique 228, comme la contenance d’une pièce de vin bourguignonne : 228 participants à 228 euros la place. Au cours de ce dîner co-présidé par Dom Pierre-André Burton, 75ème père abbé de Cîteaux, Aubert de Villaine, président d’honneur des Climats du Vignoble de Bourgogne, et Guillaume Poitrinal, président de la fondation du patrimoine, le nabuchodonosor sera mis en vente et seuls les participants pourront enchérir sur ce lot.

« Le Château du Clos-de-Vougeot, siège des Climats du Vignoble de Bourgogne, patrimoine mondial, a été la propriété des moines pendant plus de 700 ans. Il était naturel de mettre notre savoir-faire au service de l’Abbaye de Cîteaux en imaginant, réalisant et accueillant cette vente de charité dans notre cellier cistercien » conclut Arnaud Orsel, intendant général de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin.

 

 

 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines