Accueil Actualités Un caveau pour Saint-Aubin !

publié le 13 mai 2015

Un caveau pour Saint-Aubin !

 

Saint-Aubin emboîte le pas d’autres villages viticoles (Morey-Saint-Denis, Nuits-Saint-Georges, Chassagne-Montrachet et d’autres) en offrant la possibilité aux amateurs des vins de l’appellation de venir les découvrir au sein d’un caveau. Tenu par Séverine Bouton, le lieu, situé au centre du village, à côté de l’église, abrite pour l’heure les vins d’une dizaine de vignerons (domaines Marc Colin, Larue, Gilles Bouton, Dominique Derain, Denis Clair, Moingeon, Gérard Thomas et Henri Prudhon). “D’autres domaines vont s’ajouter à cette liste”, précise Séverine. “Le but du caveau est non seulement de représenter les viticulteurs du village mais aussi et surtout de montrer la diversité des climats de l’appellation et de tous ses premiers crus. Quelques bouteilles de Chassagne, Puligny ou Santenay sont aussi proposées, mais toujours produites par les vignerons du village”. Les prix pratiqués sont les mêmes qu’à la propriété. Deux vins sont proposés à la dégustation. Vous pourrez les retrouver sur la page Facebook du caveau (http://www.facebook.com/caveaudesaintaubin) mis à jour régulièrement.Ouverture 7 j/7, de 10h à 12h et de 14h à 18h30 – Possibilité de recevoir en dehors de ces horaires, sur rendez-vous.

Visitez le site du Caveau de Saint-Aubin, www.caveaudesaintaubin.com

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Meursault village Les Tessons.

Meursault 2019-20 : une opposition de styles rassurante !

Si le concept du réchauffement climatique peut s’appliquer sans la moindre réserve aux millésimes 2019 et 2020, la comparaison s’arrête là. Le premier est plein de richesse, le second beaucoup plus frais, presque « classique » et c’est finalement très rassurant…

22 juin 2022

Nos derniers magazines