Accueil Actualités 2018, l’année de Pouilly-Fuissé ?

publié le 02 janvier 2018

2018, l’année de Pouilly-Fuissé ?

 

Bourgogne Aujourd’hui vous adresse tous ses vœux de bonheur, de réussite, de santé… pour 2018 !

 

Que peuvent espérer les amateurs de vins, ainsi d’ailleurs que les producteurs : un grand millésime bien sûr et qui ne soit pas perturbé une fois de plus par le gel et/ou la grêle, des prix qui arrêtent leur folle ascension et il nous semble que c’est l’intérêt de tout le monde, que le projet de cité des vins qui semble enfin sur les bons rails… ne déraille pas, que les actionnaires familiaux résistent aux sirènes des grands investisseurs internationaux et que les bijoux de la couronne restent en Bourgogne, que la santé économique du Beaujolais continue de retrouver des couleurs et puisque nous sommes dans le sud de la “grande Bourgogne”, il est évident qu’une “happy end” rapide est désormais attendue par tous dans le dossier des premiers de Pouilly-Fuissé (Mâconnais – 71).

 

Pour être honnête, il n’est quand même pas tout à fait certains que ce dossier aboutisse en 2018 ; 2019 semble être une date plus réaliste, même si, nouvelle étape importante, suite à la réunion du comité national de l’INAO en novembre dernier la consultation publique qui doit durer deux mois débutera le 1er février prochain.

Dans tous les cas, s’il est un domaine où l’on attend la conclusion de ce dossier avec une grande impatience, c’est bien au Château Fuissé, domaine emblématique de l’appellation, aujourd’hui dirigé par Antoine Vincent et sa sœur Bénédicte. Le Château compte aujourd’hui 25 hectares de Pouilly-Fuissé et il commercialise notamment trois cuvées parcellaires : Les Combettes, Les Brûlés et le Clos, cette dernière cuvée ayant été revendiquée sur une étiquette du Château au début du XXème siècle.

Le prochain numéro (139) de Bourgogne Aujourd’hui (sortie vers le 25 janvier) comprendra un dossier sur tous les crus du Mâconnais, avec notamment un guide d’achat des meilleurs vins blancs du “volcanique” millésime 2015. Abonnez-vous sans plus attendre. Au sommaire également : le passage de relai au Clos des Lambrays, Volnay et Pommard, le palmarès des “Bourguignons de l’année”, l’interview d’un caviste mélomane, la présentation des nouvelles AOC Vézelay et Bourgogne Côte-d’Or et la montée en puissance des bières de Bourgogne.

 

Christophe Tupinier

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Corton et Corton Charlemagne défient le temps !

Comme chaque vendredi précédent la vente des vins des Hospices de Beaune, la maison Bouchard Père et Fils a une fois de plus mis les petits plats dans les grands ; au "menu" : un formidable déjeuner-dégustation autour de vieux Corton et Corton-Charlemagne grands crus... jusqu'en 1934 !

28 novembre 2022

Gevrey-Chambertin, des hauts et des bas en 2021 !

"Roi Chambertin" nous a récemment offert l'opportunité de déguster une centaine de vins de Gevrey-Chambertin du millésime 2021, avec des hauts et des bas...

24 novembre 2022

Flavie Flament et Benoit Magimel ont fait flamber les enchères de la pièce de charité.

Nouvelle pluie de records aux Hospices de Beaune !

Produits global, prix moyen de la pièce, pièce de charité... Une nouvelle pluie de records s'est abattue hier sur la vente des vins des Hospices de Beaune.

21 novembre 2022

Nos derniers magazines