Accueil Actualités Les cavistes en Une de Bourgogne Aujourd’hui !

publié le 10 juin 2022

Les cavistes en Une de Bourgogne Aujourd’hui !

 

 

Le nouveau numéro (165) de Bourgogne Aujourd’hui est en ligne.

Au sommaire :

 

*Pas facile d’être caviste dans une région viticole ? Et pourtant, les professionnels sérieux, passionnés, ne manquent pas dans la région et Bourgogne Aujourd’hui est allé à leur rencontre.

 

*Volnay et Meursault, en rouge pour le premier, blanc pour le second, les deux “voisins” de la Côte de Beaune ont bien gérés les deux très chauds millésimes 2019 et 2020. Retrouvez dans ce numéro, deux guides d’achat pour un total de plus de 200 vins.

 

*Jusqu’où vont grimper les prix des vignes en Bourgogne ? La question mérite d’être posée, ce d’autant plus que cette “surchauffe” met en péril le modèle bourguignon de petit domaine familial à taille humaine.

 

*Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps. Rencontre !

 

*Une petite révolution se prépare chez Bernard Loiseau, à Saulieu. Après 40 années de bons et loyaux services derrières les fourneaux, Patrick Bertron s’apprête à passer la main.

 

*Qui sait que le chardonnay est le premier cépage du Jura, loin devant tous les autres ? A découvrir dans le cahier Jura du numéro 165 de Bourgogne Aujourd’hui.

 

 

 

 

 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Ève et Erwan Faiveley dans la cuverie de la maison, à Nuits-Saint-Georges.

Révolution en douceur chez Faiveley

Changement de style, rénovation des cuveries, investissements à Chablis, aux USA, dans l’art… Erwan Faiveley, en 2005, et sa sœur Ève, en 2014, ont succédé à leur père François à la tête de la maison nuitonne éponyme et ils n’ont pas perdu de temps…

29 juin 2022

Générateur anti grêle à vortex.

Grêle : la Bourgogne a-t-elle l’arme absolue ?

La Bourgogne et le Beaujolais n'ont pas été épargnés par la grêle cette année, mais si les deux régions ont, pour l'heure, beaucoup moins souffert que d'autres, elles le doivent sans doute à leur réseau de générateurs anti-grêle. L'arme absolue ?

24 juin 2022

Botte de paille dans les vignes, à Chapaize, dans le Mâconnais.

Comme un fétu de paille !

Après le gel, la grêle. Pour l'heure la Bourgogne et le Beaujolais s'en sortent "relativement" bien, mais le bout du chemin est encore loin.

22 juin 2022

Nos derniers magazines