Accueil Actualités Michelin 2023 : deux étoiles pour Cédric Burtin !

publié le 09 mars 2023

Michelin 2023 : deux étoiles pour Cédric Burtin !

Cédric Burtin (à droite) et son second Alcouffe Whinsley.

 

Nous avons connu Cédric Burtin lorsque, tout jeune chef de 23 ans, il affichait un talent prometteur dans son restaurant “L’Amaryllis” de Sennecey-le-Grand, au sud de Chalon-sur-Saône (71). Une première étoile au guide Michelin est venue concrétiser les promesses en 2008, avant que le guide rouge ne décide, dans sa dernière édition, d’attribuer au cuisinier de 41 ans un deuxième macaron, récompensant la qualité de sa prestation au sein du restaurant (ex Moulin de Martorey), racheté en 2010 à Saint-Rémy, dans la banlieue de Chalon.

Au fil des années, Cédric Burtin n’a jamais cessé de perfectionner ses pratiques, et c’est cette remise en question permanente  -“il y a un an et demi, j’ai pris un nouveau virage, avec une cuisine plus personnelle”, affirme-t-il-, alliée à la qualité de son équipe, qui lui a valu d’intégrer le club des 75 deux macarons français.

Avec cette promotion (seuls quatre nouveaux deux étoiles ont été distingués pour toute la France), Cédric Burtin rejoint dans la hiérarchie du Michelin des institutions comme La Côte Saint-Jacques, à Joigny (Jean-Michel Lorrain) et Le Relais Bernard Loiseau, à Saulieu (Patrick Bertron). En Bourgogne, la Maison Lameloise (Eric Pras) demeure la seule table récompensée par trois macarons.

 

L’Amaryllis, Chemin de Martorez, à Saint-Rémy (71). Tel. 03 85 48 12 98. Menus de 50 (déjeuner semaine) à 170 €.

 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Photo Michel Joly.

Le “mois des climats” est de retour

Le "mois des climats" débute le 1er juin prochain avec plus de 70 manifestations au programme.

29 mai 2024

Hommage à Bernard Pivot, amoureux des livres et des vins !

Hommage à Bernard Pivot, homme de culture, amoureux des vins, grand défenseur du dossier de l'inscription des climats de Bourgogne au patrimoine de l'humanité.

07 mai 2024

Supercellule orageuse sur l'Yonne le 1er mai en fin de journée.

Après les inondations et le gel, la grêle dévaste le vignoble de Chablis

Le printemps est "pourri" partout en Bourgogne et particulièrement à Chablis ; après les inondations et le gel, la grêle a frappé hier une grande partie du vignoble.

02 mai 2024

Nos derniers magazines