Accueil Actualités Environnement : Volnay montre l’exemple !

publié le 18 avril 2023

Environnement : Volnay montre l’exemple !

Volnay et son vignoble qui compte 110 hectares environ de premiers crus.

 

Le numéro 170 de Bourgogne Aujourd’hui est actuellement en vente. Retrouvez ci-dessous l’article “événement texte” consacré à Volnay, appellation de la Côte de Beaune, où les désherbants chimiques seront bientôt interdits dans les premiers crus.

Abonnez-vous dès aujourd’hui pour recevoir dès début février 2023 notre numéro 169.  

 

 

Ont voté ! Réunie en assemblée générale en ce début d’année, une cinquantaine de vignerons de l’ODG (Organisme De Gestion) Volnay, en Côte de Beaune, ont voté l’interdiction d’utiliser les désherbants chimiques dans les 110 hectares de premiers crus du village ; le temps que le cahier des charges de l’appellation soit modifié, cette interdiction devrait être officielle au plus tard pour la saison 2025.

En 2020, sous une pression sociétale nationale et européenne de plus en plus forte, avec notamment ces nouvelles zones (ZNT) proches des habitations, des écoles, des cours d’eau… où les traitements sont désormais limités et encadrés, les vignerons de Volnay avaient décidé de mettre en place cette interdiction de pulvériser des désherbants en premiers crus pour cinq ans et à titre expérimental.

 

Possible de mettre en place des alternatives aux desherbants

 

« Nous voulions montrer que nous étions des gens responsables, soucieux de respecter l’environnement et puis cela n’avait rien d’impossible : tous les premiers crus de Volnay sont mécanisables et il est donc possible de mettre en place des alternatives aux désherbants, les sols des premiers crus sont plus pauvres, bien drainants, l’herbe y pousse moins que dans les villages et puis Volnay est une appellation qui valorise bien ses vins, particulièrement en premiers crus, alors c’était économiquement envisageable sans mettre en péril les exploitations. Les trois premières années d’expérimentation ont permis aux vignerons de se préparer et il était temps de passer la vitesse supérieure en inscrivant l’interdiction dans le cahier des charges », explique Thomas Bouley, l’actuel président de l’ODG, qui place le débat sur le terrain de l’environnement, de la santé et… de la réputation de la Bourgogne.

 

Des produits dangereux

 

« Il faut bien comprendre que ces produits sont dangereux pour l’environnement, pour nos sols, mais c’est aussi un problème de santé publique. Et quand même, quand nous voyageons loin de la Bourgogne, il nous revient toujours cette image forte d’un modèle bourguignon de viticulture de terroir. Alors, il nous a semblé qu’il n’était plus possible de passer pour des modèles encensés, enviés, imités en matière de savoir-faire dans la mise en valeur des climats viticoles et de ne pas être exemplaires dans nos pratiques », explique Thomas Bouley.

Après le cru Pouilly-Fuissé, dans le Mâconnais, qui a récemment fait le choix d’interdire le désherbage chimique dans les vingt-deux premiers crus qu’il vient tout juste d’obtenir (millésime 2020), Volnay ouvre donc une nouvelle voie ; celle d’une appellation ancienne, née en septembre 1937, dont les premiers crus ont été reconnus il y a bien longtemps, dans les années 1940, qui prend la décision de modifier volontairement son cahier des charges pour répondre aux attentes de la société. À qui le tour ?

 

Texte et photographie : Christophe Tupinier

 

 

Repères

Côte de Beaune.

100 % vins rouges issus du cépage pinot noir.

220 hectares, dont 110 en premiers crus (29 climats classés).

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Photo Michel Joly.

Le “mois des climats” est de retour

Le "mois des climats" débute le 1er juin prochain avec plus de 70 manifestations au programme.

29 mai 2024

Hommage à Bernard Pivot, amoureux des livres et des vins !

Hommage à Bernard Pivot, homme de culture, amoureux des vins, grand défenseur du dossier de l'inscription des climats de Bourgogne au patrimoine de l'humanité.

07 mai 2024

Supercellule orageuse sur l'Yonne le 1er mai en fin de journée.

Après les inondations et le gel, la grêle dévaste le vignoble de Chablis

Le printemps est "pourri" partout en Bourgogne et particulièrement à Chablis ; après les inondations et le gel, la grêle a frappé hier une grande partie du vignoble.

02 mai 2024

Nos derniers magazines